Samedi 1er décembre à Paris, c’est le « troisième acte » du mouvement des gilets jaunes. Un samedi noir, puisque dès 9h du matin les gaz 1acrimogènes ont commencé à pleuvoir place de l’étoile, et cela pendant près de 11h de manifestation.

La nuit venue, la violence monte encore d'un cran pour donner des scènes de violence d'une rare intensité.

Using Format